coupe du monde de foot féminin

La coupe du monde de foot féminin : un succès populaire

La grand-messe du foot féminin se tient en France depuis le 7 juin dernier. La compétition se poursuivra jusqu’au 7 juillet prochain, date à laquelle l’équipe championne recevra son trophée. Contrairement aux craintes de fédération française de football (FFF), les stades se remplissent et les supporters du monde entier se bousculent pour soutenir leur nation. Les téléspectateurs s’intéressent également aux matchs avec des records d’audience. En attendant de remporter certainement la coupe, la France peut déjà se féliciter d’avoir suscité un engouement populaire autour de ce rendez-vous footballistique mondial.

Des stades pris d’assaut

Les matchs se succèdent et la fièvre monte de plus en plus dans le rang des supporters. Après son retentissant au match d’ouverture, l’équipe de France continue de surfer sur d’énormes vagues. La mobilisation autour de l’évènement grandit au fil des jours. Les matchs à guichet fermé s’enchainent avec un public entièrement conquis. Le taux de remplissage des autres stades frôle les 85 %. Et cette tendance continue de s’améliorer en dépit du début des phases à élimination directe. Selon les indiscrétions de la FIFA, les demi-finales et le dernier challenge se dérouleront dans des stades pleins comme des œufs. Ladite fédération se félicitait d’ailleurs récemment d’avoir pu déjà écouler 1 million de billets. Ce nombre va encore sans doute augmenter au regard de l’engouement indéniable suscité par cet évènement planétaire. Ces différents facteurs montrent bien la ferveur populaire autour de la coupe du monde de foot féminin qui se déroule actuellement en France.

Des spectateurs au rendez-vous

À défaut d’aller au stade, d’autres supporters suivent l’évènement devant l’écran de leur télévision. Les chiffres avancés devraient rendre jaloux les Bleus de Didier Deschamps. Ils confirment que le football ne constitue plus véritablement l’unique apanage des hommes. Environ 11 millions de personnes ont regardé en direct le match d’ouverture de l’équipe de France. 10 millions d’individus ont vibré chez eux durant leur seconde prestation. Leur troisième sortie a enregistré près de 9 millions de téléspectateurs. Cette ferveur populaire va bien au-delà des frontières de l’Hexagone. Au Brésil, plus de 20 milliers de personnes ont suivi sur leur écran le match de leur équipe contre la Jamaïque. Le succès de cette coupe du monde ne se limite donc pas uniquement à la France. Cet évènement suscite également un véritable engouement chez les habitants des pays participants.

Des visiteurs venus de tous les horizons

La coupe du monde de foot féminin représente un indéniable rendez-vous planétaire. Des supporters et des touristes prennent littéralement d’assaut la France depuis le début de la compétition. Des visiteurs très enthousiasmés arpentent fièrement les rues de l’Hexagone. Les hôtels grouillent :

  • de Japonais ;
  • d’Argentins ;
  • de Brésiliens ;
  • d’Américains ;
  • de Chinois ;
  • de Suédois ;
  • de Nigérians ;
  • etc.

Ils souhaitent avant tout soutenir leurs équipes. Mais, ils profitent également du tourisme. Ils partent découvrir les monuments et les lieux historiques de leur ville d’accueil. Ils se rendent dans les musées pour admirer le patrimoine culturel de la France. Cette coupe du monde de football féminin représente une véritable aubaine pour les commerçants et les hôteliers. Ils voient leur chiffre d’affaires grimper en flèche. Par ailleurs, les recettes publicitaires des médias locaux et nationaux augmentent considérablement. Selon différentes estimations dignes de foi, les retombées de cette grand-messe footballistique devraient tirer l’économie de la France vers le haut. Pour le moment, cet évènement a réussi à éclipser totalement l’image préoccupante renvoyée par l’Hexagone aux temps forts de la crise provoquée par les gilets jaunes. Le monde entier redécouvre un pays heureux et soudé derrière son équipe féminine pour la conquête de la couronne footballistique suprême.